Charles Gravier comte de VERGENNES. 1717-1787. Ministre des Affaires étrangères de Louis XV.


Rare lettre entièrement autographe, à propos d’un incident soulevé par l’ambassadeur d’Espagne pour une question de préséances.
Vergennes a reçu à son retour de Fontainebleau, la lettre du marquis relatant cet « incident » de la Cour d’Espagne, et va en rendre compte au Roi après-demain. "(…) En attendant que je puisse vous instruire des intentions de Sa Majesté, je ne me dispenserai pas d’aplaudir à la sagesse de la conduite que vous avez tenue vis-à-vis le ministre d’Espagne (…)." Il loue ses principes reconnus et sa proposition sur la conduite à tenir, mais souhaite auparavant avoir les ordres du roi. "Je crois qu’il faut rire de la prétention que le ministre de Sardaigne met en avant, mais toute extraordinaire qu’elle doive paraitre, peut-être ne devrait-on pas la rebuté si toutes les Cours voulaient l’entendre pour détruire toute espèce de préséance ; nous l’avons perdu par le pacte de famille, l’Angleterre qui ne nous l’avait jamais disputée, mais qui la contestait à l’Espagne, prend avantage de notre cession ; dans l’état des choses, le pesle-mesle le plus absolu me semblerait un expédient sortable, mais Vienne ne s’y prêtera jamais (…)."

L.A.S. au marquis de Monteil. Paris ; 18 novembre 1777. 2 pp. bi-feuillet in-4.

Prix de vente : 350 €.

S'inscrire à nos newsletters